under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction30987

« Pour un culte agréable à Dieu »

Le livre réformé au XVIe siècle

image Le livre réformé au XVIe siècle

La vente en ligne est temporairement désactivée jusqu'au 28 août. Merci de votre compréhension.

ISBN :
9782717723335
Editeur :
Auteur :
Info :
151 pages - BROCHE - - Prix 22,00 € Livraison reduite
Thèmes :
4e de couverture :
C'est un lieu commun que de déclarer la Réforme fille de Gutenberg. Si la révolte de Luther a Provoqué une immense vague de pamphlets en Allemagne, qu'en est-il de la France et de la francophonie ? Une réponse nuancée doit tenir compte de l'évolution et de la diversité du livre tout au long du XVIe siècle.
En France, le livre évangélique naît modestement durant les années vingt de ce siècle. Durant deux décennies, la diffusion des idées nouvelles se fait de manière dispersée : plusieurs tendances se partagent le terrain et plusieurs centres typographiques, en France et ailleurs, sont sollicités par les réformateurs. Avec l'installation définitive de Calvin à Genève en 1541, la propagande religieuse par le livre prend un nouvel essor et Genève acquiert une position dominante. Après une dizaine d'années de diffusion modeste, l'imprimerie genevoise connaît une explosion sans précédent. Le début des guerres de Religion, en 1562, porte un rude coup à l'industrie typographique genevoise. Durant le dernier tiers du siècle, le livre réformé régresse malgré l'ouverture d'ateliers typographiques protestants en France même. Le mouvement réformé perd de son élan. Il se met sur la défensive sans parler de la politisation croissante des conflits confessionnels. À Genève, la perte du marché français contraint les imprimeurs à se recycler dans le livre non religieux, humaniste, juridique, médical, parfois même dans la théologie catholique. La concurrence des imprimeurs de France et des Pays-Bas reste modeste. Bref, après une période d'intense propagande du vivant de Calvin, le livre réformé prend une place modeste moins orienté vers la conquête de nouveaux adeptes que vers la polémique savante ou l'éducation religieuse.
Cet ouvrage montre - pour l'arc de temps qui va de 1520 à 1598 et pour un usage restreint à celui de la promotion et de la défense du protestantisme - que les changements du livre sont bien réels, confirmant ainsi toute la richesse et l'intérêt de l'histoire du livre.
C'est un lieu commun que de déclarer la Réforme fille de Gutenberg. Si la révolte de Luther a Provoqué une immense vague de pamphlets en Allemagne, qu'en est-il de la France et de la francophonie ? Une réponse nuancée doit tenir compte de l'évolution et de la diversité du livre tout au long du XVIe siècle.
En France, le livre évangélique naît modestement durant les années vingt de ce siècle. Durant deux décennies, la diffusion des idées nouvelles se fait de manière dispersée : plusieurs tendances se partagent le terrain et plusieurs centres typographiques, en France et ailleurs, sont sollicités par les réformateurs. Avec l'installation définitive de Calvin à Genève en 1541, la propagande religieuse par le livre prend un nouvel essor et Genève acquiert une position dominante. Après une dizaine d'années de diffusion modeste, l'imprimerie genevoise connaît une explosion sans précédent. Le début des guerres de Religion, en 1562, porte un rude coup à l'industrie typographique genevoise. Durant le dernier tiers du siècle, le livre réformé régresse malgré l'ouverture d'ateliers typographiques protestants en France même. Le mouvement réformé perd de son élan. Il se met sur la défensive sans parler de la politisation croissante des conflits confessionnels. À Genève, la perte du marché français contraint les imprimeurs à se recycler dans le livre non religieux, humaniste, juridique, médical, parfois même dans la théologie catholique. La concurrence des imprimeurs de France et des Pays-Bas reste modeste. Bref, après une période d'intense propagande du vivant de Calvin, le livre réformé prend une place modeste moins orienté vers la conquête de nouveaux adeptes que vers la polémique savante ou l'éducation religieuse.
Cet ouvrage montre - pour l'arc de temps qui va de 1520 à 1598 et pour un usage restreint à celui de la promotion et de la défense du protestantisme - que les changements du livre sont bien réels, confirmant ainsi toute la richesse et l'intérêt de l'histoire du livre.

Le livre réformé au XVIe siècle - par Jean-François GILMONT - Editeur BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE



Top Ventes

Podcasts


Gilles Teulié - Conférence - Protestantisme et Apartheid en Afrique du Sud

Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Le Livre

livraison_reduction30987

« Pour un culte agréable à Dieu »

Top ventes

MULTIMEDIA


Gilles Teulié - Conférence - Protestantisme et Apartheid en Afrique du Sud

Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé
Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17 - Rennes 09.73.88.08.09