under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction27757

« Le bienfait de Jesus Christ crucifié »

Réponse au gentilhomme savoisien ne se nommant pas

image Réponse au gentilhomme savoisien ne se nommant pas




Disponibilité

Internet (avec délai)
Alès (avec délai)
Cholet (avec délai)
Paris (1 ex.)
Contactez-nous pour plus de renseignements.
Sous-titre :
précédée de la Lettre d'un gentilhomme savoisien (1598)
ISBN :
9782600047470
Editeur :
Auteur :
Info :
- Prix 24,00 € Livraison reduite
Statut :
Neuf
4e de couverture :
En 1597, le jésuite Du Puy fit courir le bruit en France et ailleurs que Bèze était mort, qu’il avait été converti au catholicisme peu avant sa mort, et que toute la ville de Genève avait suivi son exemple. D’où une réplique des pasteurs de Genève, connue sous le nom de Beza redivivus, dénonçant la fausse nouvelle. Et voici qu’un gentilhomme Savoisien, le sieur d’Avully, voulut prendre la défense des jésuites, en soutenant que le faux bruit de la mort de Bèze était une invention des pasteurs de Genève, – un « mensonge ministral » – pour noircir les jésuites. Cette surenchère d’imagination produisit une brochure amusante, pleine d’anecdotes curieuses, décrivant notamment les portraits que Bèze collectionnait dans son antichambre, représentant ses amis, sans s’oublier lui-même. A quoi Bèze répliqua par une Réponse au gentilhomme Savoisien ne se nommant pas, pour donner à ce chasseur entouré d’une meute de chiens, une bonne leçon de théologie. Il s’offre même le plaisir de corriger aimab… [lire +]
En 1597, le jésuite Du Puy fit courir le bruit en France et ailleurs que Bèze était mort, qu’il avait été converti au catholicisme peu avant sa mort, et que toute la ville de Genève avait suivi son exemple. D’où une réplique des pasteurs de Genève, connue sous le nom de Beza redivivus, dénonçant la fausse nouvelle. Et voici qu’un gentilhomme Savoisien, le sieur d’Avully, voulut prendre la défense des jésuites, en soutenant que le faux bruit de la mort de Bèze était une invention des pasteurs de Genève, – un « mensonge ministral » – pour noircir les jésuites. Cette surenchère d’imagination produisit une brochure amusante, pleine d’anecdotes curieuses, décrivant notamment les portraits que Bèze collectionnait dans son antichambre, représentant ses amis, sans s’oublier lui-même. A quoi Bèze répliqua par une Réponse au gentilhomme Savoisien ne se nommant pas, pour donner à ce chasseur entouré d’une meute de chiens, une bonne leçon de théologie. Il s’offre même le plaisir de corriger aimablement la théologie catholique de son adversaire, à l’aide de quelques petits vers d’Octavien de Saint-Gelais. Dans ces deux textes, Calvin, mais aussi Rabelais et Marot ne sont pas loin…

Réponse au gentilhomme savoisien ne se nommant pas - précédée de la Lettre d'un gentilhomme savoisien (1598) - par Théodore DE BÈZE, Antoine DE SAINT-MICHEL D'AVULLY - Editeur DROZ



Top Ventes

Podcasts


Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?

Le Livre

livraison_reduction27757

« Le bienfait de Jesus Christ crucifié »

Top ventes

MULTIMEDIA


Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?

Nathalie Szczech - Calvin le polémiste
Tél. : Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17