under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction30987

« Pour un culte agréable à Dieu »

Réinventer la tradition

image Réinventer la tradition

La vente en ligne est temporairement désactivée jusqu'au 28 août. Merci de votre compréhension.

Sous-titre :
Alexandre Stourdza et l'Europe de la Sainte-Alliance
ISBN :
9782745316691
Editeur :
Auteur :
Collection :
Info :
624 pages - RELIE - - Prix 99,00 € Livraison reduite
Thèmes :
4e de couverture :
1815. Après vingt années d'expansion révolutionnaire et napoléonienne, l'heure est à la réaction. La Russie, qui a été menacée dans son existence même, émerge comme pilier du nouvel ordre politique européen. Pour assurer celui-ci, et sceller la paix enfin retrouvée, le tsar Alexandre Ier propose une Sainte-Alliance des souverains et des peuples chrétiens. Il charge son conseiller Alexandre Stourdza (1791-1854) de mettre en forme cette surprenante proclamation politico-mystique bientôt ratifiée par tous les pays du continent. Après le fracas des armes, le destin de l'Europe se joue désormais dans les chancelleries, dans la presse et dans l'opinion. Face à l'héritage des Lumières, les partisans d'un retour à la tradition sont pourtant divisés : mystiques et théocrates d'un côté, conservateurs plus laïcs de l'autre, catholiques ou orthodoxes, Russes ou Français. Chaque parti, chaque puissance du moment, a en fait sa propre vision du nouvel ordre qui doit régir l'Europe. Défendue par Stourdza de congrès en congrès, la Sainte-Alliance sera bientôt mise en échec par les libéraux allemands, et débordée par le système répressif de Metternich.
Abandonné par son souverain, Alexandre Stourdza quitte le service diplomatique en 1822 pour s'établir à Odessa. Il mettra désormais sa plume au service d'une orthodoxie rénovée, qui soit capable de fédérer les différentes populations chrétiennes de Russie et de l'Empire ottoman. Loin de se réduire à un combat d'arrière-garde, ce grand projet de « modernisation défensive » des sociétés orthodoxes incluait l'émancipation nationale des Grecs et des Roumains, ainsi que l'abolition du servage en Russie.

Formée d'abord à Saint-Pétersbourg, Stella Ghervas est docteur en histoire de l'Université de Bucarest et docteur ès lettres de l'Université de Genève. Ses travaux portent notamment sur les mouvements culturels et politiques de l'Europe de l'Est (Russie, Balkans) au XIXe siècle et sur les échanges intellectuels avec l'Occident. Elle est… [lire +]
1815. Après vingt années d'expansion révolutionnaire et napoléonienne, l'heure est à la réaction. La Russie, qui a été menacée dans son existence même, émerge comme pilier du nouvel ordre politique européen. Pour assurer celui-ci, et sceller la paix enfin retrouvée, le tsar Alexandre Ier propose une Sainte-Alliance des souverains et des peuples chrétiens. Il charge son conseiller Alexandre Stourdza (1791-1854) de mettre en forme cette surprenante proclamation politico-mystique bientôt ratifiée par tous les pays du continent. Après le fracas des armes, le destin de l'Europe se joue désormais dans les chancelleries, dans la presse et dans l'opinion. Face à l'héritage des Lumières, les partisans d'un retour à la tradition sont pourtant divisés : mystiques et théocrates d'un côté, conservateurs plus laïcs de l'autre, catholiques ou orthodoxes, Russes ou Français. Chaque parti, chaque puissance du moment, a en fait sa propre vision du nouvel ordre qui doit régir l'Europe. Défendue par Stourdza de congrès en congrès, la Sainte-Alliance sera bientôt mise en échec par les libéraux allemands, et débordée par le système répressif de Metternich.
Abandonné par son souverain, Alexandre Stourdza quitte le service diplomatique en 1822 pour s'établir à Odessa. Il mettra désormais sa plume au service d'une orthodoxie rénovée, qui soit capable de fédérer les différentes populations chrétiennes de Russie et de l'Empire ottoman. Loin de se réduire à un combat d'arrière-garde, ce grand projet de « modernisation défensive » des sociétés orthodoxes incluait l'émancipation nationale des Grecs et des Roumains, ainsi que l'abolition du servage en Russie.

Formée d'abord à Saint-Pétersbourg, Stella Ghervas est docteur en histoire de l'Université de Bucarest et docteur ès lettres de l'Université de Genève. Ses travaux portent notamment sur les mouvements culturels et politiques de l'Europe de l'Est (Russie, Balkans) au XIXe siècle et sur les échanges intellectuels avec l'Occident. Elle est actuellement chargée de recherche à l'Institut universitaire de hautes études internationales de Genève.

Table des matières :

Le parcours d'un intellectuel diplomate - Les racines familiales ; L'entrée dans les services diplomatiques ; Dans les cercles littéraires de Saint-Pétersbourg ; Une première mission dans les Balkans ; Au service de la Sainte-Alliance ; L'appel des causes grecque et roumaine ; Un intellectuel enfin indépendant.

Un humaniste « oriental » face aux Lumières - Les Lumières vues de l'Est ; La formation intellectuelle d'Alexandre Stourdza ; Un anti-Montesquieu : L'Essai sur les lois fondamentales de la société; Stourdza face à Rousseau.

Sur la scène européenne - Au service de la Sainte-Alliance ; Les Considérations sur la doctrine et l'esprit de l'Église orthodoxe ; Le Mémoire sur l'état actuel de l'Allemagne ; De la Sainte-Alliance à la question d'Orient.

L'attrait du mysticisme - Les racines mystiques de la Sainte-Alliance ; Roxandre Stourdza au cœur d'un réseau d'influence ; Alexandre Stourdza face à l'héritage intellectuel des mystiques.

Stourdza théocrate : pour et contre Joseph de Maistre - Stourdza et Maistre face à la Révolution ; Controverses autour de l'Église orthodoxe ; Des positions divergentes à propos de la Russie.

Un philhellénisme d'inspiration conservatrice - Stourdza, Capodistrias et la renaissance de la Grèce ; Stourdza face à l'Hétairie politique ; Les sympathies philhellènes en Russie et en Europe ; Stourdza, avocat conservateur de l'insurrection ; L'indépendance grecque comme partie de la question d'Orient.

Le philosophe de l'orthodoxie - Le « monde orthodoxe » : caractéristiques d'un espace imaginaire ; Stourdza, missionnaire du « Réveil » orthodoxe ; Stourdza penseur religieux ; Le philosophe de la Tradition.

Idéaux et petites ambitions : Stourdza homme de lettres - Un précurseur des slavophiles ? Stourdza et les lumières d'Odessa ; À la recherche d'interlocuteurs occidentaux ; Ultimes impressions de voyage.

Réinventer la tradition - Alexandre Stourdza et l'Europe de la Sainte-Alliance - par Stella GHERVAS - Editeur HONORE CHAMPION



Top Ventes

Podcasts


Gilles Teulié - Conférence - Protestantisme et Apartheid en Afrique du Sud

Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Le Livre

livraison_reduction30987

« Pour un culte agréable à Dieu »

Top ventes

MULTIMEDIA


Gilles Teulié - Conférence - Protestantisme et Apartheid en Afrique du Sud

Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé
Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17 - Rennes 09.73.88.08.09