under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction28982

« Chrétiennes méditations »

Mémoires - André Trocmé

image Mémoires - André Trocmé image 2 Mémoires - André Trocmé





Disponibilité

Internet (6 ex.)
Alès (6 ex.)
Cholet (1 ex.)
Paris (5 ex.)
ISBN :
9782830917307
Editeur :
Auteur :
André TROCMÉ (texte)
Info :
556 pages - - Prix 29,00 € Livraison reduite
Thèmes :
Statut :
Neuf
4e de couverture :
Ce texte souvent cité par extraits, jamais publié ni même lu dans son intégralité, propose un parcours des deux premiers tiers du XXe siècle à travers la vie d’un acteur majeur du protestantisme français et international. André Trocmé (1901-1971), issu d’une famille germano-française d’industriels du textile dans le nord de la France, a connu l’occupation de sa région au cours de la Première Guerre mondiale et y est devenu à jamais pacifiste. Après des études de théologie à New York et à Paris, il vit pleinement l’expérience du Christianisme social.

En 1934, il devient pasteur du Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire. Il y fonde en 1938, avec son collègue Édouard Theis, l’École nouvelle cévenole (futur collège Cévenol), un lycée d’enseignement protestant, d’abord destiné aux enfants des pasteurs et de la bourgeoisie du plateau. L’établissement devient à partir de 1940 une maison de refuge pour des enseignants et des élèves étrangers, le plus souvent juifs. Au même moment, André Trocmé, avec sa femme Magda, s’impose comme le chef d’orchestre de l’accueil de plusieurs centaines de Juifs au Chambon-sur-Lignon et sur le plateau. Il tient tête aux autorités de Vichy, et est emprisonné pendant deux mois en 1943, avant de devoir passer à la clandestinité jusqu’à la Libération.

Son autobiographie offre un document de première main sur ces années qui ont valu au Chambon-sur-Lignon la reconnaissance de l’Institut Yad Vashem, en Israël, et une notoriété mondiale. Au lendemain de la guerre, André Trocmé s’installe à Versailles pour y diriger la branche européenne du Mouvement international de la Réconciliation, avant de terminer sa carrière pastorale à Genève. Il a été reconnu Juste parmi les nations, comme son épouse.

L’introduction, l’édition et les notes sont l’œuvre de l’historien Patrick Cabanel (EPHE, Paris), spécialiste des Justes parmi les nations et de l’accueil des Juifs dans les Cévennes comme au Chambon-sur-Lignon.
Ce texte souvent cité par extraits, jamais publié ni même lu dans son intégralité, propose un parcours des deux premiers tiers du XXe siècle à travers la vie d’un acteur majeur du protestantisme français et international. André Trocmé (1901-1971), issu d’une famille germano-française d’industriels du textile dans le nord de la France, a connu l’occupation de sa région au cours de la Première Guerre mondiale et y est devenu à jamais pacifiste. Après des études de théologie à New York et à Paris, il vit pleinement l’expérience du Christianisme social.

En 1934, il devient pasteur du Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire. Il y fonde en 1938, avec son collègue Édouard Theis, l’École nouvelle cévenole (futur collège Cévenol), un lycée d’enseignement protestant, d’abord destiné aux enfants des pasteurs et de la bourgeoisie du plateau. L’établissement devient à partir de 1940 une maison de refuge pour des enseignants et des élèves étrangers, le plus souvent juifs. Au même moment, André Trocmé, avec sa femme Magda, s’impose comme le chef d’orchestre de l’accueil de plusieurs centaines de Juifs au Chambon-sur-Lignon et sur le plateau. Il tient tête aux autorités de Vichy, et est emprisonné pendant deux mois en 1943, avant de devoir passer à la clandestinité jusqu’à la Libération.

Son autobiographie offre un document de première main sur ces années qui ont valu au Chambon-sur-Lignon la reconnaissance de l’Institut Yad Vashem, en Israël, et une notoriété mondiale. Au lendemain de la guerre, André Trocmé s’installe à Versailles pour y diriger la branche européenne du Mouvement international de la Réconciliation, avant de terminer sa carrière pastorale à Genève. Il a été reconnu Juste parmi les nations, comme son épouse.

L’introduction, l’édition et les notes sont l’œuvre de l’historien Patrick Cabanel (EPHE, Paris), spécialiste des Justes parmi les nations et de l’accueil des Juifs dans les Cévennes comme au Chambon-sur-Lignon.
Voir aussi :

Les personnes ayant acheté ceci ont également acheté

Le plus grand combat du monde
Sous-titre :
L'exhortation finale de C.H...
ISBN :
9782924773352
Editeur :
Auteur :
Vente :
Prix 6,50 €
Disponibilité :
En stock
Vinyle - L'espérance chrétienne
Sous-titre :
Chants choisis
ISBN :
7141074109718
Editeur :
Auteur :
Vente :
Prix : 15,00 €
Votre prix : 14,25 €
Disponibilité :
En stock
Commentaire d'Ésaïe - volume 3 / Chapitres 44 à 66
Sous-titre :
Le Messie, serviteur triomp...
ISBN :
9791090740174
Editeur :
Auteur :
Vente :
Prix 21,00 €
Disponibilité :
En stock
Paul Revere
Sous-titre :
Fils de huguenot, industrie...
ISBN :
9782356181916
Editeur :
Auteur :
Vente :
Prix 12,00 €
Disponibilité :
En stock
Au milieu de tant d'épreuves
Sous-titre :
Lettres de consolation
ISBN :
9782492099007
Editeur :
Auteur :
Jean CALVIN, Paul WELLS (préface)
Vente :
Prix 10,00 €
Disponibilité :
En stock
La guerre des spectacles
Sous-titre :
Chérir Christ à l'ère des m...
ISBN :
9782924595954
Editeur :
Auteur :
Vente :
Prix 11,90 €
Disponibilité :
En stock
Mémoires - André Trocmé - par André TROCMÉ - Editeur LABOR ET FIDES



Top Ventes

Podcasts


Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Le Livre

livraison_reduction28982

« Chrétiennes méditations »

Top ventes

MULTIMEDIA


Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?
Tél. : Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17