under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction28982

« Chrétiennes méditations »

Les fondements philosophiques de la tolérance - T1

image Les fondements philosophiques de la tolérance - T1




Disponibilité

Avec délai
Contactez-nous pour plus de renseignements.
Sous-titre :
Études
ISBN :
9782130498308
Editeur :
Auteur :
Yves Charles ZARKA (sous la direction), Franck LESSAY (sous la direction), John RODGERS (sous la direction)
Collection :
Info :
320 pages - BROCHE - - Prix 27,00 € Livraison reduite
Thèmes :
4e de couverture :
La tolérance n'a sans doute jamais été aussi nécessaire qu'aujourd'hui, c'est-à-dire dans un monde très différent de celui où son concept a été inventé. Si la tolérance, comme concept positif, a en effet été pensée dans ses fondements philosophiques à l'époque moderne, il importe de la repenser au début du monde post-moderne dans lequel nous sommes entrés parce qu'elle est probablement en mesure de nous fournir les règles de coexistence dont ont besoin aujourd'hui les groupes, les communautés et les peuples.
Au moment de sa formation (XVIe-XVIIe siècles), le concept moderne de tolérance avait pour objet de résoudre une question religieuse : comment rendre possible la coexistence de plusieurs religions dans un même Etat ? Or ce concept a permis de penser la coexistence religieuse, en déplaçant le centre de gravité de la question du religieux au politique. La coexistence des religions est une coexistence civile, ce qui suppose une séparation de l'Église et de l'État et la reconnaissance de l'égale dignité des croyances.
La question est désormais de savoir si le concept de tolérance se limite au théologico-politique. Ne peut-il permettre la construction d'un concept politique de la coexistence des communautés, voire des peuples ? En analysant les nouveaux enjeux de la tolérance aujourd'hui, nous verrons le problème de la coexistence se déplacer à la fois à l'intérieur des États et dans les relations internationales. Le principe de réciprocité qui est inhérent au concept de tolérance permet de penser les conditions de la coexistence (identités, différences, reconnaissance, frontières, égale dignité des histoires, justice relative, etc.) dans un monde déchiré.

Contributions de : Hélène Bouchilloux, Justin Champion, Luc Foisneau, Jean-Michel Gros, Ian Harris, Sarah Hutton, Franck Lessay, Scott Mandelbrote, John Rogers, Jean-Fabien Spitz, John Spurr, Yves Charles Zarka.
Yves Charles Zarka est directeur de recherche au CNRS et enseigne la philosophie politique moderne et contemporaine à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne.
Franck Lessay est professeur à l'Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle.
John Rogers est professeur à l'Université de Keele (Grande-Bretagne).
La tolérance n'a sans doute jamais été aussi nécessaire qu'aujourd'hui, c'est-à-dire dans un monde très différent de celui où son concept a été inventé. Si la tolérance, comme concept positif, a en effet été pensée dans ses fondements philosophiques à l'époque moderne, il importe de la repenser au début du monde post-moderne dans lequel nous sommes entrés parce qu'elle est probablement en mesure de nous fournir les règles de coexistence dont ont besoin aujourd'hui les groupes, les communautés et les peuples.
Au moment de sa formation (XVIe-XVIIe siècles), le concept moderne de tolérance avait pour objet de résoudre une question religieuse : comment rendre possible la coexistence de plusieurs religions dans un même Etat ? Or ce concept a permis de penser la coexistence religieuse, en déplaçant le centre de gravité de la question du religieux au politique. La coexistence des religions est une coexistence civile, ce qui suppose une séparation de l'Église et de l'État et la reconnaissance de l'égale dignité des croyances.
La question est désormais de savoir si le concept de tolérance se limite au théologico-politique. Ne peut-il permettre la construction d'un concept politique de la coexistence des communautés, voire des peuples ? En analysant les nouveaux enjeux de la tolérance aujourd'hui, nous verrons le problème de la coexistence se déplacer à la fois à l'intérieur des États et dans les relations internationales. Le principe de réciprocité qui est inhérent au concept de tolérance permet de penser les conditions de la coexistence (identités, différences, reconnaissance, frontières, égale dignité des histoires, justice relative, etc.) dans un monde déchiré.

Contributions de : Hélène Bouchilloux, Justin Champion, Luc Foisneau, Jean-Michel Gros, Ian Harris, Sarah Hutton, Franck Lessay, Scott Mandelbrote, John Rogers, Jean-Fabien Spitz, John Spurr, Yves Charles Zarka.
Yves Charles Zarka est directeur de recherche au CNRS et enseigne la philosophie politique moderne et contemporaine à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne.
Franck Lessay est professeur à l'Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle.
John Rogers est professeur à l'Université de Keele (Grande-Bretagne).

Les fondements philosophiques de la tolérance - T1 - Études - par Yves Charles ZARKA, Franck LESSAY, John RODGERS - Editeur PUF



Top Ventes

Podcasts


Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Le Livre

livraison_reduction28982

« Chrétiennes méditations »

Top ventes

MULTIMEDIA


Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?
Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17 - Rennes 06.41.68.32.08