under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction28550

« A lui soit la gloire dans l'Eglise »

Léon Say

image Léon Say




Disponibilité

Avec délai
Contactez-nous pour plus de renseignements.
Sous-titre :
ou le libéralisme assumé
ISBN :
9782251399027
Editeur :
Auteur :
Collection :
Info :
272 pages - BROCHE - - Prix 25,40 € Livraison reduite
Thèmes :
4e de couverture :
Figure politique majeure de la IIIe République qu'il contribua à installer, Léon Say (1826-1896) fut aussi un homme d'idées soucieux d'inscrire ses convictions libérales dans la gestion courante des finances publiques. Commentateur de l'œuvre de Hume, Adam Smith et Turgot, collaborateur du Journal des économistes, auteur d'une bonne trentaine d'ouvrages d'économie sociale et dirigeant de l'Union libérale républicaine positionnée au centre gauche, ce protestant laïque, petit-fils du célèbre économiste Jean-Baptiste Say a en effet été à quatre reprises et pour une durée totale de cinq ans ministre des finances. Avant tout attaché à maintenir la stabilité fiscale, il fut en 1880 l'ambassadeur de France à Londres chargé de renégocier le Traité de libre-échange franco-britannique avec Gladstone. Le libéralisme assumé de ce contemporain de Gambetta et de Jules Ferry lui a fait simultanément défendre la liberté du travail et combattre le travail des enfants ainsi que militer pour le repos hebdomadaire, ou encore s'opposer à l'impôt progressif sur le revenu et promouvoir le mouvement coopératif et mutualiste.
Figure politique majeure de la IIIe République qu'il contribua à installer, Léon Say (1826-1896) fut aussi un homme d'idées soucieux d'inscrire ses convictions libérales dans la gestion courante des finances publiques. Commentateur de l'œuvre de Hume, Adam Smith et Turgot, collaborateur du Journal des économistes, auteur d'une bonne trentaine d'ouvrages d'économie sociale et dirigeant de l'Union libérale républicaine positionnée au centre gauche, ce protestant laïque, petit-fils du célèbre économiste Jean-Baptiste Say a en effet été à quatre reprises et pour une durée totale de cinq ans ministre des finances. Avant tout attaché à maintenir la stabilité fiscale, il fut en 1880 l'ambassadeur de France à Londres chargé de renégocier le Traité de libre-échange franco-britannique avec Gladstone. Le libéralisme assumé de ce contemporain de Gambetta et de Jules Ferry lui a fait simultanément défendre la liberté du travail et combattre le travail des enfants ainsi que militer pour le repos hebdomadaire, ou encore s'opposer à l'impôt progressif sur le revenu et promouvoir le mouvement coopératif et mutualiste.

Léon Say - ou le libéralisme assumé - par Paul-Jacques LEHMANN - Editeur BELLES LETTRES



Top Ventes

Podcasts


Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?

Le Livre

livraison_reduction28550

« A lui soit la gloire dans l'Eglise »

Top ventes

MULTIMEDIA


Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?

Nathalie Szczech - Calvin le polémiste
Tél. : Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17