under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction28982

« Chrétiennes méditations »

La notion de pardon chez Kierkegaard

image La notion de pardon chez Kierkegaard




Disponibilité

Internet (avec délai)
Alès (avec délai)
Cholet (avec délai)
Paris (1 ex.)
Rennes (avec délai)
Contactez-nous pour plus de renseignements.
Sous-titre :
Ou Kierkegaard lecteur de l'épître aux Romains
ISBN :
9782711608270
Editeur :
Auteur :
Info :
150 pages - BROCHE - - Prix 31,00 € Livraison reduite
Thèmes :
Statut :
Neuf
4e de couverture :
Chrétienne, d'ordre essentiellement théologique, la notion dialectique de pardon repose, chez Kierkegaard, sur une conception particulièrement originale du rapport du péché originel au péché individuel puisque, selon lui, sans le premier péché d'Adam, l'homme eût ignoré, d'une ignorance ontologique, le genre humain et l'histoire. Évitant d'assimiler le péché originel à une maladie héréditaire, le penseur danois part en effet d'une idée qu'il existe, dans la Création, une incompatibilité de nature entre le domaine de la spécificité et celui de la spiritualité qui, selon l'opinion courante, constitue néanmoins les déterminations également essentielles de la condition humaine.
L'auteur du présent ouvrage, saisi d'étonnement, voir d'angoisse, devant cette nouvelle interprétation de l'Écriture fut spontanément conduit à cheminer aux côtés de Kierkegaard pour mieux saisir cette parole de l'Épître aux romains : « le juste vivra par la foi », c'est à dire, selon Kierkegaard, de la foi au pardon.

Aude-Marie LHOTE, Docteur en philosophie de l'Université de Paris-IV, poursuit actuellement une recherche personnelle sur les rapports de la Bible et de la Tragédie antique et prépare lune thèse d'État sur l'œuvre exégétique de Claudel.
Chrétienne, d'ordre essentiellement théologique, la notion dialectique de pardon repose, chez Kierkegaard, sur une conception particulièrement originale du rapport du péché originel au péché individuel puisque, selon lui, sans le premier péché d'Adam, l'homme eût ignoré, d'une ignorance ontologique, le genre humain et l'histoire. Évitant d'assimiler le péché originel à une maladie héréditaire, le penseur danois part en effet d'une idée qu'il existe, dans la Création, une incompatibilité de nature entre le domaine de la spécificité et celui de la spiritualité qui, selon l'opinion courante, constitue néanmoins les déterminations également essentielles de la condition humaine.
L'auteur du présent ouvrage, saisi d'étonnement, voir d'angoisse, devant cette nouvelle interprétation de l'Écriture fut spontanément conduit à cheminer aux côtés de Kierkegaard pour mieux saisir cette parole de l'Épître aux romains : « le juste vivra par la foi », c'est à dire, selon Kierkegaard, de la foi au pardon.

Aude-Marie LHOTE, Docteur en philosophie de l'Université de Paris-IV, poursuit actuellement une recherche personnelle sur les rapports de la Bible et de la Tragédie antique et prépare lune thèse d'État sur l'œuvre exégétique de Claudel.

La notion de pardon chez Kierkegaard - Ou Kierkegaard lecteur de l'épître aux Romains - par Aude-Marie LHOTE - Editeur VRIN



Top Ventes

Podcasts


Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Le Livre

livraison_reduction28982

« Chrétiennes méditations »

Top ventes

MULTIMEDIA


Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?
Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17 - Rennes 06.41.68.32.08