under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction28550

« A lui soit la gloire dans l'Eglise »

La colonie huguenote de Prusse de 1786 à 1815

image La colonie huguenote de Prusse de 1786 à 1815 image 2 La colonie huguenote de Prusse de 1786 à 1815




Disponibilité

Avec délai
Contactez-nous pour plus de renseignements.
Sous-titre :
La fin d'une diaspora ?
ISBN :
9782745350367
Editeur :
Auteur :
Info :
519 pages - Broché - - Prix 70,00 € Livraison reduite
Thèmes :
4e de couverture :
Contrairement aux autres lieux de Refuge, la Colonie huguenote de Prusse a gardé pendant plus d’un siècle une forte structure administrative, avec une direction intégrée au plus haut niveau de l’État. La recherche ne s’est guère intéressée à la période tardive de la Colonie. Or sa longévité intrigue. Quels étaient la composition ethnique et les modes de vie de sa population ? En quelle langue y parlait et y priait-on ? Quel intérêt trouvait l’État prussien à son maintien ? C’est à cet état des lieux que s’attache la première partie de ce livre, qui met en lumière la durée et la complexité des phénomènes d’acculturation, mais tente aussi de replacer cette « histoire huguenote » dans le cadre de la politique globale menée par les Hohenzollern en matière de peuplement et de développement économique.

La seconde partie est consacrée aux bouleversements qui marquèrent le début du XIXe siècle. Bouleversements culturels d’abord, avec l’extraordinaire floraison du « classicisme berlinois » (Berliner Klassik), dans laquelle des descendants de Français réfugiés tinrent une place éminente. Bouleversements politiques ensuite : arrivée d’émigrés de la Révolution française, débâcle militaire de 1806, occupation de Berlin par les troupes napoléoniennes. Quelle fut l’attitude des huguenots prussiens face aux Français de France en ces temps troublés ? Puis vint le temps des grandes réformes de l’État ; elles entraînèrent la suppression de la Colonie institutionnelle, mais dans un long processus dont l’étude est riche d’enseignements. Enfin, l’analyse de la place de descendants de réfugiés dans la réforme municipale (1808) et lors des Guerres de libération (1813) offre des occasions supplémentaires de s’interroger sur le lieu d’une minorité culturelle, linguistique et ethnique dans une société d’ancien régime en mutation. Ainsi, les destinées de cette minorité particulière croisent en permanence des problématiques plus vastes, qu’elles peuvent contribuer à éclairer.

Viviane Rosen-Prest est agrégée d’allemand et docteur de l’université de Strasbourg. Elle est chercheur associé au CAECE (germanistes) de l’université de Paris-Est-Créteil. Elle a publié précédemment chez Honoré Champion sa thèse sur l’historiographie du Refuge en Prusse (2002, VH n° 23) et un ouvrage collectif, avec Geraldine Sheridan, sur les huguenots éducateurs (2011, VH n° 48).
Contrairement aux autres lieux de Refuge, la Colonie huguenote de Prusse a gardé pendant plus d’un siècle une forte structure administrative, avec une direction intégrée au plus haut niveau de l’État. La recherche ne s’est guère intéressée à la période tardive de la Colonie. Or sa longévité intrigue. Quels étaient la composition ethnique et les modes de vie de sa population ? En quelle langue y parlait et y priait-on ? Quel intérêt trouvait l’État prussien à son maintien ? C’est à cet état des lieux que s’attache la première partie de ce livre, qui met en lumière la durée et la complexité des phénomènes d’acculturation, mais tente aussi de replacer cette « histoire huguenote » dans le cadre de la politique globale menée par les Hohenzollern en matière de peuplement et de développement économique.

La seconde partie est consacrée aux bouleversements qui marquèrent le début du XIXe siècle. Bouleversements culturels d’abord, avec l’extraordinaire floraison du « classicisme berlinois » (Berliner Klassik), dans laquelle des descendants de Français réfugiés tinrent une place éminente. Bouleversements politiques ensuite : arrivée d’émigrés de la Révolution française, débâcle militaire de 1806, occupation de Berlin par les troupes napoléoniennes. Quelle fut l’attitude des huguenots prussiens face aux Français de France en ces temps troublés ? Puis vint le temps des grandes réformes de l’État ; elles entraînèrent la suppression de la Colonie institutionnelle, mais dans un long processus dont l’étude est riche d’enseignements. Enfin, l’analyse de la place de descendants de réfugiés dans la réforme municipale (1808) et lors des Guerres de libération (1813) offre des occasions supplémentaires de s’interroger sur le lieu d’une minorité culturelle, linguistique et ethnique dans une société d’ancien régime en mutation. Ainsi, les destinées de cette minorité particulière croisent en permanence des problématiques plus vastes, qu’elles peuvent contribuer à éclairer.

Viviane Rosen-Prest est agrégée d’allemand et docteur de l’université de Strasbourg. Elle est chercheur associé au CAECE (germanistes) de l’université de Paris-Est-Créteil. Elle a publié précédemment chez Honoré Champion sa thèse sur l’historiographie du Refuge en Prusse (2002, VH n° 23) et un ouvrage collectif, avec Geraldine Sheridan, sur les huguenots éducateurs (2011, VH n° 48).

La colonie huguenote de Prusse de 1786 à 1815 - La fin d'une diaspora ? - par Viviane ROSEN-PREST - Editeur HONORE CHAMPION



Top Ventes

Podcasts


Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?

Le Livre

livraison_reduction28550

« A lui soit la gloire dans l'Eglise »

Top ventes

MULTIMEDIA


Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?

Nathalie Szczech - Calvin le polémiste
Tél. : Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17