under toolbar
banniere verticale

Je lève les yeux

image Je lève les yeux image 2 Je lève les yeux

Pour l'instant il n'est pas possible de payer par carte bancaire. Veuillez nous en excuser.





Disponibilité

Internet (1 ex.)
Alès (1 ex.)
Cholet (avec délai)
Rennes (avec délai)
Contactez-nous pour plus de renseignements.
ISBN :
9780874868715
Editeur :
Auteur :
Info :
112 pages - Broché - - Prix 9,00 € Livraison reduite
Thèmes :
Statut :
Neuf
4e de couverture :
Le Royaume auquel Blumhardt travailla toute sa vie n'était pas un royaume idéal, reculé dans les profondeurs de l'au-delà, qui ne nous serait sensible qu'après notre mort, mais un Royaume avec Dieu à sa tête dans le Ciel et Jésus-Christ, son Chef sur la terre, un Royaume pris dans la conception la plus littérale du mot, où direction et gouvernement appartiendraient à Dieu dans toutes les choses de la vie des hommes.

Armand Lederlin

Notre vie est encombrée de choses périssables, extérieures, matérielles, et quand nous ne luttons pas contre elles, nous ne vivons pas selon l'esprit, mais nous sommes soumis à la chair mortelle et nous aboutissons au néant. Il faut que le Sauveur intervienne, qu'il nous délivre des choses périssables et de la mort ; et cela non seulement à la fin de notre vie, pour que nous puissions mourir entièrement libérés des choses terrestres, mais aussi pendant toute la vie. Il faut que le Sauveur soit près de nous tous les jours de chaque année, je dirais volontiers à chaque minute de notre vie, et qu'il nous rende libres, pour que nous ne nous attachions pas aux choses de la terre qui nous tiennent captifs et attirent sur nous le malheur.

Christophe Blumhardt
Le Royaume auquel Blumhardt travailla toute sa vie n'était pas un royaume idéal, reculé dans les profondeurs de l'au-delà, qui ne nous serait sensible qu'après notre mort, mais un Royaume avec Dieu à sa tête dans le Ciel et Jésus-Christ, son Chef sur la terre, un Royaume pris dans la conception la plus littérale du mot, où direction et gouvernement appartiendraient à Dieu dans toutes les choses de la vie des hommes.

Armand Lederlin

Notre vie est encombrée de choses périssables, extérieures, matérielles, et quand nous ne luttons pas contre elles, nous ne vivons pas selon l'esprit, mais nous sommes soumis à la chair mortelle et nous aboutissons au néant. Il faut que le Sauveur intervienne, qu'il nous délivre des choses périssables et de la mort ; et cela non seulement à la fin de notre vie, pour que nous puissions mourir entièrement libérés des choses terrestres, mais aussi pendant toute la vie. Il faut que le Sauveur soit près de nous tous les jours de chaque année, je dirais volontiers à chaque minute de notre vie, et qu'il nous rende libres, pour que nous ne nous attachions pas aux choses de la terre qui nous tiennent captifs et attirent sur nous le malheur.

Christophe Blumhardt

Je lève les yeux - par Christophe BLUMHARDT, Armand LEDERLIN - Editeur PUBLISHING HOUSE


Tél. : Alès 04.66.86.16.61 - Cholet 02.41.58.01.17 - Rennes 09.73.88.08.09