under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction30987

« Pour un culte agréable à Dieu »

Huguenots Courcellois et Messins

image Huguenots Courcellois et Messins

Pour l'instant il n'est pas possible de payer par carte bancaire. Merci de votre compréhension.





Disponibilité

Internet (1 ex.)
Alès (1 ex.)
Cholet (avec délai)
Paris (avec délai)
Rennes (avec délai)
Contactez-nous pour plus de renseignements.
Sous-titre :
Dans le registre du pasteur Jean Jennet (1667-1685), d'après les notes du pasteur Othon Cuvier, à travers leurs récits d'évasion et d'exil
ISBN :
9782952972611
Editeur :
Auteur :
Info :
146 pages - Broché - - Prix 25,00 € Livraison reduite
Thèmes :
Statut :
Neuf
4e de couverture :
En 1900, Edmond Ungerer, pasteur à Courcelles durant la première annexion, publia un ouvrage en allemand intitulé « Une Eglise du désert en Lorraine, Courcelles-Chaussy, les pages du souvenir » et ce après l'inauguration du temple impérial par l'empereur Guillaume II en 1895.
Les pages du souvenir... car la crainte du pasteur était que le faste impérial ne fît tomber dans l'oubli le passé à la fois glorieux et douloureux de la communauté protestante de Courcelles depuis ses origines jusqu'à sa renaissance couronnée, après bien des difficultés, par l'inauguration laborieuse du petit temple aujourd'hui désaffecté.
Pour ce faire, il dépouille le registre du pasteur Jean Jennet (1668-1685) mais il ne mentionne que les hobereaux du Pays messin.
Il nous a paru utile de compléter de façon exhaustive le travail du pasteur Ungerer sachant que les églises messines et courcelloise furent intimement liées du point de vue historique : tout événement à Metz avait des répercussions sur la paroisse de Courcelles et vice versa.

Puis vient la révocation de l'édit de Nantes, avec pour conséquence la question du choix : il y a ceux qui partent au Refuge, il y a ceux qui restent.
Dans un cas comme dans l'autre, des difficultés ; illustrées pour les premiers par quatre témoignages, dont trois récits d'évasion, trois cas différents qui donnent une idée synthétique de cette période troublée de l'après-révocation en Pays messin.
Mais deux points communs cependant pour Marie Dubois, Jean Olry et les autres...
Tous ou presque échouent à Cassel en Hesse où d'autres les avaient précédés. Leur cheminement respectif a été différent, parfois complexe et détourné, mais les similitudes sont flagrantes, ne serait-ce que leur séjour plus ou moins long dans la forteresse de Hombourg (Sarre), leurs démêlés avec le fameux Esprit Jousseaume de La Bretesche, commandant de ladite forteresse devenu, grâce aux fugitifs, seigneur de Courcelles pour un temps.
Pour ceux qui restent et qui formeront le… [lire +]
En 1900, Edmond Ungerer, pasteur à Courcelles durant la première annexion, publia un ouvrage en allemand intitulé « Une Eglise du désert en Lorraine, Courcelles-Chaussy, les pages du souvenir » et ce après l'inauguration du temple impérial par l'empereur Guillaume II en 1895.
Les pages du souvenir... car la crainte du pasteur était que le faste impérial ne fît tomber dans l'oubli le passé à la fois glorieux et douloureux de la communauté protestante de Courcelles depuis ses origines jusqu'à sa renaissance couronnée, après bien des difficultés, par l'inauguration laborieuse du petit temple aujourd'hui désaffecté.
Pour ce faire, il dépouille le registre du pasteur Jean Jennet (1668-1685) mais il ne mentionne que les hobereaux du Pays messin.
Il nous a paru utile de compléter de façon exhaustive le travail du pasteur Ungerer sachant que les églises messines et courcelloise furent intimement liées du point de vue historique : tout événement à Metz avait des répercussions sur la paroisse de Courcelles et vice versa.

Puis vient la révocation de l'édit de Nantes, avec pour conséquence la question du choix : il y a ceux qui partent au Refuge, il y a ceux qui restent.
Dans un cas comme dans l'autre, des difficultés ; illustrées pour les premiers par quatre témoignages, dont trois récits d'évasion, trois cas différents qui donnent une idée synthétique de cette période troublée de l'après-révocation en Pays messin.
Mais deux points communs cependant pour Marie Dubois, Jean Olry et les autres...
Tous ou presque échouent à Cassel en Hesse où d'autres les avaient précédés. Leur cheminement respectif a été différent, parfois complexe et détourné, mais les similitudes sont flagrantes, ne serait-ce que leur séjour plus ou moins long dans la forteresse de Hombourg (Sarre), leurs démêlés avec le fameux Esprit Jousseaume de La Bretesche, commandant de ladite forteresse devenu, grâce aux fugitifs, seigneur de Courcelles pour un temps.
Pour ceux qui restent et qui formeront le noyau de l'église renaissante du début du XIXe siècle à Courcelles, les notes du pasteur Othon Cuvier soucieux tout autant que le seront après lui Edmond Ungerer et Roger Mazauric de faire vibrer cette épopée huguenote...

La chasse à l'homme, la traque au huguenot fugitif ; la partie est serrée qui se joue entre Louis XIV et ses hommes : Louvois, De Bissy, Charuel, les jésuites, tous mobilisés contre des opiniâtres qui ont l'impertinence de ne vouloir pas embrasser la foi du Roi : la religion catholique, apostolique et romaine...

« Du Chaussy à Courcelles »
Jeanne et Jean-Louis Vincler
Juillet 2006

Huguenots Courcellois et Messins - Dans le registre du pasteur Jean Jennet (1667-1685), d'après les notes du pasteur Othon Cuvier, à travers leurs récits d'évasion et d'exil - par Jeanne VINCLER, Jean-Louis VINCLER - Editeur DU CHAUSSY A COURCELLES



Top Ventes

Podcasts


Jack Thomas - Les défenseurs de Calas

Patrick Cabanel - La fabrique des huguenots

Gilles Teulié - Protestantisme et Apartheid en Afrique du Sud

Le Livre

livraison_reduction30987

« Pour un culte agréable à Dieu »

Top ventes

MULTIMEDIA


Jack Thomas - Les défenseurs de Calas

Patrick Cabanel - La fabrique des huguenots

Gilles Teulié - Protestantisme et Apartheid en Afrique du Sud

Jérémie Foa - Tous ceux qui tombent
Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17 - Rennes 09.73.88.08.09