under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

25182

''Un voyage en Hiver"

Programme des conférences

GENS DE RE AU XVIIIE SIECLE

image GENS DE RE AU XVIIIE SIECLE




Disponibilité

Internet (avec délai)
Alès (avec délai)
Cholet (1 ex.)
Paris (avec délai)
Contactez-nous pour plus de renseignements.
Sous-titre :
Marins d'une terre, terriens de la mer
ISBN :
9782916104249
Editeur :
Auteur :
Info :
Broché - - Prix: 35,50 €
Votre prix: 33,73 € Vous économisez: 1,78 € ( 5 % )
Thèmes :
Statut :
Neuf
4e de couverture :
Ré au XVIIIe siècle - de Colbert à la Révolution - est d'abord partagée entre baronnie et seigneuries, puis passe sous obédience royale. Autour du quartier maritime de Saint-Martin, elle a pour mission officielle d'être la sentinelle des pertuis. Pourtant ses habitants, nombreux et laborieux, viven… [lire +]
Ré au XVIIIe siècle - de Colbert à la Révolution - est d'abord partagée entre baronnie et seigneuries, puis passe sous obédience royale. Autour du quartier maritime de Saint-Martin, elle a pour mission officielle d'être la sentinelle des pertuis. Pourtant ses habitants, nombreux et laborieux, vivent surtout de la terre, grâce au vin et au sel. Mais négociants et marchands savent tirer parti de leurs petites embarcations et des courants commerciaux qui animent le port de La Rochelle.
Gens de mer, gens de terre ? Un étonnant brassage. Les marins connaissent les affres de leur métier, fait de périls et de naufrages, mais de retour au foyer, ils bénéficient de l'invalidité. Seul point qui les différencie des Rétais de la terre. Pour les laboureurs, les sauniers, voire les gens de la ville, la mer reste leur horloge : tantôt elle gronde et ravage le littoral, tantôt elle nourrit les hommes et leur sol.
Bienfaits parfois, contraintes souvent, c'est le sort de toutes les îles basses. Cette société, qui est hiérarchisée dans son niveau de vie, apparaît homogène dans ses réactions de solidarité et d'indépendance. Elle repose sur une bourgeoisie enrichie par la mer, car vivant du commerce, avec des gens de peu, les plus nombreux, paysans ou matelots, à la limite de la dépendance. Ancrés à leurs villages, ce sont des terriens de la mer, dans la vigne, le marais ou l'écluse.
Asservis à la navigation, en barque ou en frégate, ils sont tout aussi ancrés aux mêmes villages. En somme des gens de la mer, proches du monde paysan qu'ils épousent dans leur existence quotidienne ; des gens de la terre, dont l'identité est faite d'un harmonieux mélange de ruralité et d'esprit marin

GENS DE RE AU XVIIIE SIECLE - Marins d'une terre, terriens de la mer - par Albert-Michel LUC - Editeur LE CROIT VIF



Top Ventes

Multimédia


Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?

Nathalie Szczech - Calvin le polémiste

Valentine Zuber - Le protestantisme est-il à l'origine des Droits de l'Homme?

Le Livre

25182

''Un voyage en Hiver"

Programme des conférences

Top ventes

MULTIMEDIA


Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?

Nathalie Szczech - Calvin le polémiste

Valentine Zuber - Le protestantisme est-il à l'origine des Droits de l'Homme?

Christian Bassac et Jean-Philippe Qadri - Jaques Ellul, l'espérance et la Liberté
Tél. : Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17