under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction29464

«Huguenot, galérien et martyr»

Édouard André (1833-1894)

image Édouard André (1833-1894)





Disponibilité

Internet (1 ex.)
Alès (1 ex.)
Cholet (1 ex.)
Paris (3 ex.)
Rennes (avec délai)
Contactez-nous pour plus de renseignements.
Sous-titre :
Une famille, un homme, une collection - De la banque au musée Jacquemart-André
ISBN :
9782917743560
Editeur :
Auteur :
Info :
350 pages - BROCHE - - Prix 23,00 € Livraison reduite
Thèmes :
Statut :
Neuf
4e de couverture :
Edouard André, aidé de sa femme Nélie Jacquemart, fait de son hôtel particulier un lieu d'exposition des collections qu'il constitue à partir des années 1850. Cet hôtel, le seul qui nous soit parvenu dans son intégrité, est devenu le musée Jacquemart-André.
Edouard André dispose d'un patrimoine considérable hérité de sa famille, l'une des grandes fortunes françaises. Les André, négociants originaires du Vivarais tôt convertis à la Réforme, s'établissent à Nîmes en 1600. Ils étendent leur "maison" à Genèves et à Gênes, puis à Paris et à Londres.
Au XVIIIe siècle, la maison André devient une banque renommée qu'on retrouve au siècle suivant dans toutes les grandes opérations financières, aux côtés de Jacques Laffitte ou des Rotschild. Avec les Mallet, Hottinger, Delessert, entre autres, elle représente longtemps la haute banque protestante.
Virginie Monnier nous entraîne dans l'épopée de cette famille et dans l'histoire de son dernier représentant. Grand collectionneur, Edouard André fut aussi un précurseur qui revalorisa les arts décoratifs. Au-delà de son image de dandy, il fut un propriétaire désintéressé de la Gazette des Beaux-Arts, député du Gard, membre fondateur de l'Ecole libre des Sciences politiques et il poursuivit avec fidélité la tradition philanthropique des siens.

Virginie Monnier, historienne de l'art, a notamment publié le Catalogue raisonné de l'œuvre complet de Balthus et Jacques Laffitte, roi des banquiers et banquier des rois. Pour cet ouvrage, elle a utilisé de nombreuses sources et archives inédites conservées par une fondation familiale dont elle est l'un des fondateurs.
Edouard André, aidé de sa femme Nélie Jacquemart, fait de son hôtel particulier un lieu d'exposition des collections qu'il constitue à partir des années 1850. Cet hôtel, le seul qui nous soit parvenu dans son intégrité, est devenu le musée Jacquemart-André.
Edouard André dispose d'un patrimoine considérable hérité de sa famille, l'une des grandes fortunes françaises. Les André, négociants originaires du Vivarais tôt convertis à la Réforme, s'établissent à Nîmes en 1600. Ils étendent leur "maison" à Genèves et à Gênes, puis à Paris et à Londres.
Au XVIIIe siècle, la maison André devient une banque renommée qu'on retrouve au siècle suivant dans toutes les grandes opérations financières, aux côtés de Jacques Laffitte ou des Rotschild. Avec les Mallet, Hottinger, Delessert, entre autres, elle représente longtemps la haute banque protestante.
Virginie Monnier nous entraîne dans l'épopée de cette famille et dans l'histoire de son dernier représentant. Grand collectionneur, Edouard André fut aussi un précurseur qui revalorisa les arts décoratifs. Au-delà de son image de dandy, il fut un propriétaire désintéressé de la Gazette des Beaux-Arts, député du Gard, membre fondateur de l'Ecole libre des Sciences politiques et il poursuivit avec fidélité la tradition philanthropique des siens.

Virginie Monnier, historienne de l'art, a notamment publié le Catalogue raisonné de l'œuvre complet de Balthus et Jacques Laffitte, roi des banquiers et banquier des rois. Pour cet ouvrage, elle a utilisé de nombreuses sources et archives inédites conservées par une fondation familiale dont elle est l'un des fondateurs.

Édouard André - Une famille, un homme, une collection - De la banque au musée Jacquemart-André - par Virginie MONNIER - Editeur ALCIDE



Top Ventes

Podcasts


Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Le Livre

livraison_reduction29464

«Huguenot, galérien et martyr»

Top ventes

MULTIMEDIA


Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?
Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17 - Rennes 09.73.88.08.09