under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction28982

« Chrétiennes méditations »

Devoir de mémoire, droit à l'oubli ?

image Devoir de mémoire, droit à l'oubli ?




Disponibilité

Avec délai
Contactez-nous pour plus de renseignements.
ISBN :
9782870279410
Editeur :
Auteur :
Info :
280 pages - BROCHE - - Prix 19,90 € Livraison reduite
Thèmes :
4e de couverture :
La France est-elle malade de sa mémoire ? Certains le pensent. Ils dénoncent la manie française des commémorations et regrettent que les Français soient obsédés par leur passé, un passé qui nourrit tantôt leur fierté, tantôt leur mauvaise conscience. Le souvenir de la Shoah, en particulier, est jugé parfois envahissant. Face à ceux qui veulent que jamais ne s'efface la mémoire du génocide nazi, il en est pour mettre en garde contre "un passé qui ne passe pas". Ou pour faire valoir des mémoires concurrentes, qui appelleraient, disent-ils, la même attention, comme la mémoire du communisme, l'autre grand criminel du XXe siècle. Cette interrogation n'est pas propre à la France. De la mémoire retrouvée de la guerre d'Algérie à la déchirure helvétique, d'autres nations, d'autres États se retrouvent face aux mêmes interrogations : comment gérer les années sombres dont ils viennent d'émerger ? Faut-il renoncer à remuer les vieux souvenirs pour ne pas rouvrir les blessures ? Ou combattre l'amnésie pour permettre le travail de deuil ? Y a-t-il un bon usage de la mémoire ? Les intellectuels sont-ils contre la mémoire ? Qu'en est-il de l'exigence de mémoire et de ses limites ? Comment regardons-nous le malheur de l'autre ? Bref, une juste mémoire est-elle possible ? Entre l'indispensable "devoir de mémoire" et le nécessaire "droit à l'oubli", la voie est étroite. Des philosophes, des historiens, des archivistes, des sociologues se sont réunis pour l'explorer ensemble.
La France est-elle malade de sa mémoire ? Certains le pensent. Ils dénoncent la manie française des commémorations et regrettent que les Français soient obsédés par leur passé, un passé qui nourrit tantôt leur fierté, tantôt leur mauvaise conscience. Le souvenir de la Shoah, en particulier, est jugé parfois envahissant. Face à ceux qui veulent que jamais ne s'efface la mémoire du génocide nazi, il en est pour mettre en garde contre "un passé qui ne passe pas". Ou pour faire valoir des mémoires concurrentes, qui appelleraient, disent-ils, la même attention, comme la mémoire du communisme, l'autre grand criminel du XXe siècle. Cette interrogation n'est pas propre à la France. De la mémoire retrouvée de la guerre d'Algérie à la déchirure helvétique, d'autres nations, d'autres États se retrouvent face aux mêmes interrogations : comment gérer les années sombres dont ils viennent d'émerger ? Faut-il renoncer à remuer les vieux souvenirs pour ne pas rouvrir les blessures ? Ou combattre l'amnésie pour permettre le travail de deuil ? Y a-t-il un bon usage de la mémoire ? Les intellectuels sont-ils contre la mémoire ? Qu'en est-il de l'exigence de mémoire et de ses limites ? Comment regardons-nous le malheur de l'autre ? Bref, une juste mémoire est-elle possible ? Entre l'indispensable "devoir de mémoire" et le nécessaire "droit à l'oubli", la voie est étroite. Des philosophes, des historiens, des archivistes, des sociologues se sont réunis pour l'explorer ensemble.

Devoir de mémoire, droit à l'oubli ? - par Collectif - Editeur COMPLEXES ED.



Top Ventes

Podcasts


Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Le Livre

livraison_reduction28982

« Chrétiennes méditations »

Top ventes

MULTIMEDIA


Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?
Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17 - Rennes 09.73.88.08.09