under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction27757

« Le bienfait de Jesus Christ crucifié »

Correspondance tome XXXI, 1590

image Correspondance tome XXXI, 1590





Disponibilité

Internet (1 ex.)
Alès (1 ex.)
Cholet (avec délai)
Paris (1 ex.)
Contactez-nous pour plus de renseignements.
Sous-titre :
Tome XXXI - 1590
ISBN :
9782600012775
Editeur :
Auteur :
Théodore DE BÈZE, Hippolyte AUBERT (sous la direction)
Collection :
Info :
280 pages - RELIE - - Prix 96,09 € Livraison reduite
Thèmes :
Statut :
Neuf
4e de couverture :
L'année 1590 montre bien la faiblesse de la République de Genève : comme la guerre s’éternise – on pensait que tout aurait été réglé en quelques mois. La ville n’a plus d’argent, les caisses de l’Etat sont vides et celles des particuliers aussi : il faut trouver des prêteurs au-dehors… Les alliés bernois, par l’inique traité de Nyon, ont fait faux-bond. Mais il y a de temps à autre une bonne nouvelle, une lueur d’espoir : les Genevois s’emparent de Gex et même du fort de l’Ecluse. Les Bernois renoncent au traité de Nyon, le duc de Savoie paraît soudain pris par ses campagnes en Provence. Voilà beaucoup de points auxquels rattacher l’optimisme naturel de Théodore de Bèze. Il prêchait assidûment, et s’écriait : qui aurait jamais cru qu’au seizième mois de guerre, on trouve encore quelque chose à manger au marché de Genève ? Ses lettres sont de même pleines de ces élans d’espoir qui brillent dans la nuit. [lire +]
L'année 1590 montre bien la faiblesse de la République de Genève : comme la guerre s’éternise – on pensait que tout aurait été réglé en quelques mois. La ville n’a plus d’argent, les caisses de l’Etat sont vides et celles des particuliers aussi : il faut trouver des prêteurs au-dehors… Les alliés bernois, par l’inique traité de Nyon, ont fait faux-bond. Mais il y a de temps à autre une bonne nouvelle, une lueur d’espoir : les Genevois s’emparent de Gex et même du fort de l’Ecluse. Les Bernois renoncent au traité de Nyon, le duc de Savoie paraît soudain pris par ses campagnes en Provence. Voilà beaucoup de points auxquels rattacher l’optimisme naturel de Théodore de Bèze. Il prêchait assidûment, et s’écriait : qui aurait jamais cru qu’au seizième mois de guerre, on trouve encore quelque chose à manger au marché de Genève ? Ses lettres sont de même pleines de ces élans d’espoir qui brillent dans la nuit.

Correspondance tome XXXI, 1590 - Tome XXXI - 1590 - par Théodore DE BÈZE, Hippolyte AUBERT - Editeur DROZ



Top Ventes

Podcasts


Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?

Le Livre

livraison_reduction27757

« Le bienfait de Jesus Christ crucifié »

Top ventes

MULTIMEDIA


Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?

Nathalie Szczech - Calvin le polémiste
Tél. : Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17