under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

30069

«Mémoires de mes fantômes»

Au commencement

image Au commencement




Disponibilité

Internet (avec délai)
Alès (avec délai)
Cholet (1 ex.)
Paris (3 ex.)
Rennes (avec délai)
Contactez-nous pour plus de renseignements.
Sous-titre :
Traduction de la Genèse
ISBN :
9782220050928
Editeur :
Auteur :
Info :
370 pages - BROCHE - - Prix 22,40 € Livraison reduite
Thèmes :
Statut :
Neuf
4e de couverture :
On est au commencement de la création du monde, et c'est la lumière qui est créée d'abord. Tout ce récit est mené dans le climat du fabuleux, de l'intimité entre le sacré et le divin, où il n'y a pas encore le religieux, mais le pacte de la vie entre le principe de la vie et les créatures. Où commence le jeu des meurtres et des tromperies qui fait que cette histoire humaine semble tout sauf sainte, à voir les trafics de certains, d'où ressortent des personnages qui demeurent des paraboles vivantes.

Ce texte est une marche dans une forêt enchantée, où rien ni personne n'est ordinaire. Donc le langage non plus n'est pas ce qu'on appelle ordinaire. On y constatera quelques changements par rapport aux autres traductions, qui suivent un autre principe. Des notes cherchent à faire partager l'atelier du poème, et du traduire. Ce ne sont pas ici les faits divers de votre journal quotidien, c'est pourquoi ce n'est pas davantage du langage courant.

Ce texte fait entendre le légendaire, le poème dont nous sommes faits. Dans la prose de notre monde. Il y résonne une sorte de continu du rythme, syntaxe, prosodie qui transcende toutes les exégèses, ces réductions à du sens, ou à des origines. C'est cette rumeur, le goût en bouche du texte que j'ai voulu rendre à l'écoute. Décapée de toutes les couches qui recouvraient son hébraïsme, son ta`am, mot hébreu qui dit son goût et son rythme. Et ce n'est qu'un commencement.

HENRI MESCHONNIC a traduit Les Cinq Rouleaux (le Chant des chants, Ruth, Comme ou les Lamentations, Paroles du Sage, Esther), Gallimard, 1970 ; Jona et le signifiant errant, Gallimard, 1981 ; quelques autres fragments dans des revues et Gloires, traduction des psaumes, Desclée de Brouwer, 2001. Derniers livres de poèmes : Combien de noms, L'Improviste, 1999 ; Je n'ai pas tout entendu, Dumerchez, 2000 ; Puisque je suis ce buisson, Arfuyen, 2001. Derniers essais : Poétique du traduire, Verdier, 1999 ; Le rythme et la lumière avec Pierre Soulages, Odile Jacob, 2000 ; L'utopie du Juif, Desclée de Brouwer, 2001 ; Célébration de la poésie, Verdier, 2001.
On est au commencement de la création du monde, et c'est la lumière qui est créée d'abord. Tout ce récit est mené dans le climat du fabuleux, de l'intimité entre le sacré et le divin, où il n'y a pas encore le religieux, mais le pacte de la vie entre le principe de la vie et les créatures. Où commence le jeu des meurtres et des tromperies qui fait que cette histoire humaine semble tout sauf sainte, à voir les trafics de certains, d'où ressortent des personnages qui demeurent des paraboles vivantes.

Ce texte est une marche dans une forêt enchantée, où rien ni personne n'est ordinaire. Donc le langage non plus n'est pas ce qu'on appelle ordinaire. On y constatera quelques changements par rapport aux autres traductions, qui suivent un autre principe. Des notes cherchent à faire partager l'atelier du poème, et du traduire. Ce ne sont pas ici les faits divers de votre journal quotidien, c'est pourquoi ce n'est pas davantage du langage courant.

Ce texte fait entendre le légendaire, le poème dont nous sommes faits. Dans la prose de notre monde. Il y résonne une sorte de continu du rythme, syntaxe, prosodie qui transcende toutes les exégèses, ces réductions à du sens, ou à des origines. C'est cette rumeur, le goût en bouche du texte que j'ai voulu rendre à l'écoute. Décapée de toutes les couches qui recouvraient son hébraïsme, son ta`am, mot hébreu qui dit son goût et son rythme. Et ce n'est qu'un commencement.

HENRI MESCHONNIC a traduit Les Cinq Rouleaux (le Chant des chants, Ruth, Comme ou les Lamentations, Paroles du Sage, Esther), Gallimard, 1970 ; Jona et le signifiant errant, Gallimard, 1981 ; quelques autres fragments dans des revues et Gloires, traduction des psaumes, Desclée de Brouwer, 2001. Derniers livres de poèmes : Combien de noms, L'Improviste, 1999 ; Je n'ai pas tout entendu, Dumerchez, 2000 ; Puisque je suis ce buisson, Arfuyen, 2001. Derniers essais : Poétique du traduire, Verdier, 1999 ; Le rythme et la lumière avec Pierre Soulages, Odile Jacob, 2000 ; L'utopie du Juif, Desclée de Brouwer, 2001 ; Célébration de la poésie, Verdier, 2001.

Au commencement - Traduction de la Genèse - par Henri MESCHONNIC - Editeur DESCLEE DE BROUWER



Top Ventes

Podcasts


Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Le Livre

30069

«Mémoires de mes fantômes»

Top ventes

MULTIMEDIA


Jérémie Foa - Conférence - Tous ceux qui tombent

Pierre-Yves Kirschleger - Conférence - L’Église réformée de France, une présence au monde (1938-2013)

Patrick Cabanel, Stéphane Zehr - Les "Mémoires" d'André Trocmé

Viviane Rosen-Prest - Qui étaient les huguenots de Prusse ?
Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17 - Rennes 09.73.88.08.09