under toolbar
banniere verticale

Thèmes

Le Livre

livraison_reduction30987

« Pour un culte agréable à Dieu »

Agrippa d'Aubigné ou les misères du prophète

image Agrippa d'Aubigné ou les misères du prophète

Pour l'instant il n'est pas possible de payer par carte bancaire. Merci de votre compréhension.





Disponibilité

Internet (1 ex.)
Alès (1 ex.)
Cholet (avec délai)
Paris (avec délai)
Rennes (avec délai)
Contactez-nous pour plus de renseignements.
ISBN :
9782600010832
Editeur :
Auteur :
Info :
352 pages - Broché - - Prix 49,66 € Livraison reduite
Thèmes :
Statut :
Neuf
4e de couverture :
Agrippa d'Aubigné ou les misères du prophète explore les paradoxes qui s'attachent à la fonction prophétique. Parole absolu qui doit s'incarner dans les contingences de l'histoire, elle aliène son énonciateur, qui ne possède en général ni l'art, ni les prédispositions naturelles, ni l'envie pour en assumer la mission. Rêve de performativité et d'efficacité, le propos prophétique est avant tout le constat de son impuissance dans le présent, du rejet et de la suspicion qui caractérisent sa réception. Dans Les Tragiques, Aubigné estime la mission de sa parole à l'aide de figures, telles que celles de Jonas et Jérémie, exemplaires d'un prophétisme conçu sur le mode du tourment. La complexité de l'èthos prophétique albinéen se nourrit en outre de la place problématique qu'occupe le prophète dans l'ecclésiologie protestante, position vide qui ne laisse plus guère de champ qu'à des postures, comme le montrent les écrits de Luther, Calvin et Zwingli. Un problème de reconnaissance affecte le prophète, au point d'en devenir probablement une des caractéristiques intrinsèques. Si Agrippa d'Aubigné intègre cette donnée dans sa propre énonciation, il est remarquable que cette dernière perturbe aussi le discours critique sur son "prophétisme" dès la première réception des Tragiques au XIXe siècle.
Agrippa d'Aubigné ou les misères du prophète explore les paradoxes qui s'attachent à la fonction prophétique. Parole absolu qui doit s'incarner dans les contingences de l'histoire, elle aliène son énonciateur, qui ne possède en général ni l'art, ni les prédispositions naturelles, ni l'envie pour en assumer la mission. Rêve de performativité et d'efficacité, le propos prophétique est avant tout le constat de son impuissance dans le présent, du rejet et de la suspicion qui caractérisent sa réception. Dans Les Tragiques, Aubigné estime la mission de sa parole à l'aide de figures, telles que celles de Jonas et Jérémie, exemplaires d'un prophétisme conçu sur le mode du tourment. La complexité de l'èthos prophétique albinéen se nourrit en outre de la place problématique qu'occupe le prophète dans l'ecclésiologie protestante, position vide qui ne laisse plus guère de champ qu'à des postures, comme le montrent les écrits de Luther, Calvin et Zwingli. Un problème de reconnaissance affecte le prophète, au point d'en devenir probablement une des caractéristiques intrinsèques. Si Agrippa d'Aubigné intègre cette donnée dans sa propre énonciation, il est remarquable que cette dernière perturbe aussi le discours critique sur son "prophétisme" dès la première réception des Tragiques au XIXe siècle.

Agrippa d'Aubigné ou les misères du prophète - par Samuel JUNOD - Editeur DROZ



Top Ventes

Podcasts


Jack Thomas - Les défenseurs de Calas

Patrick Cabanel - La fabrique des huguenots

Gilles Teulié - Protestantisme et Apartheid en Afrique du Sud

Le Livre

livraison_reduction30987

« Pour un culte agréable à Dieu »

Top ventes

MULTIMEDIA


Jack Thomas - Les défenseurs de Calas

Patrick Cabanel - La fabrique des huguenots

Gilles Teulié - Protestantisme et Apartheid en Afrique du Sud

Jérémie Foa - Tous ceux qui tombent
Alès 04.66.86.16.61 - Paris 01.42.45.07.44 - Cholet 02.41.58.01.17 - Rennes 09.73.88.08.09